[CONSEIL] Présenter son manuscrit à un éditeur… en salon !

Un article de conseils pour ceux qui veulent être publiés à compte d’éditeur !

Petit état des lieux préalable :

  • Beaucoup de personnes écrivent…
  • … mais les éditeurs sont bien moins nombreux !
  • Les délais de réponse après soumission d’un manuscrit sont de plusieurs mois car les textes sont trop nombreux/les comités de lecture très réduits/les réponses individuelles (types ou personnalisées) longues à rédiger
  • Les réceptions de manuscrits sont souvent (et parfois très longtemps fermées), ce qui crée pas mal de frustration du côté des auteurs !
  • Mais les éditeurs sont aussi souvent très frustrés de recevoir des ramettes de papier par la poste ou des pavés numériques non sollicités !
  • Les textes ne sont pas tous bons/ne rentrent pas forcément dans la ligne éditoriale/et autres raisons de refus de publication

Comment obtenir un avis professionnel sur votre texte sans perdre votre temps ? Ou faire perdre leur temps ou leur bienveillance aux éditeurs ?

Ça y est, après des mois, voire des années de boulot acharné votre texte est prêt. C’est votre premier roman et vous souhaitez être publié à compte d’éditeur.

Avant d’appuyer sur la touche « Entrer », quelques conseils :

Préparez plutôt un court dossier à remettre aux éditeurs… en salon !

 

  • Présentez vous en première page : vos coordonnées (nom, pseudo, téléphone, adresse email surtout), un petit paragraphe biographique (sans faire votre hagiographie !) et votre motivation à soumettre votre texte
  • Rédigez un synopsis d’une page maximum : en somme, un gros résumé de votre histoire retraçant ses principaux enjeux. Votre lecteur aura une bonne idée de votre intrigue… et verra aussi rapidement où vous allez, surtout si vous avez prévu plusieurs tomes ! NB : c’est beaucoup plus difficile de caser une saga chez un éditeur qu’un volume unique, en particulier s’il s’agit de votre premier roman
  • Vérifiez bien votre orthographe et utilisez les règles de ponctuation/présentation en vigueur (ex. retraits de paragraphe, tirets de dialogues : cadratins — ou demi-cadratins – ). Cela fait bien plus professionnel. NB : n’hésitez pas à faire relire votre texte à quelqu’un d’autre
  • Préparez un extrait de votre texte de 30 p. maximum ! Dès les premiers chapitres, votre lecteur se fera une idée de votre style, du rythme que vous avez insufflé à votre texte. Quelques pages suffisent le plus souvent pour entrer (ou non) dans un texte. Vous le faites bien en tant que lecteur, non ? C’est pareil pour un éditeur
  • Agrafez/reliez proprement votre petit dossier. Pas besoin d’en faire des tonnes ou d’avancer des frais inutiles. Un travail propre, c’est tout. Restez simple !
  • Allez dans les petits salons du livre : vous aurez plus de chance de trouver les éditeurs derrière les stands ! Vous pourrez donc discuter avec eux (prendre rendez-vous/entretien informel, présentation de vous-même et de votre projet) avant de leur remettre votre extrait s’ils sont d’accord pour y jeter un coup d’oeil ! NB : ciblez bien les éditeurs en fonction du genre de votre manuscrit avant de les solliciter ! NB2 : ne leur forcez jamais la main s’ils ne veulent pas discuter avec vous, ou si après discussion ils ne souhaitent pas prendre votre extrait. NB3 : ils peuvent aussi préférer recevoir votre dossier en version numérique, demandez leur adresse email directe si vous ne l’avez pas encore et envoyer-leur rapidement votre pdf
  • Pensez à remercier les éditeurs auxquels vous aurez remis votre petit texte, quelques jours après le salon (par téléphone/email)
  • Relancez les éditeurs entre 1 et 3 mois après le salon, pour savoir s’ils ont eu le temps de lire votre extrait

Comment cette démarche peut-elle être perçue ?

  • Plutôt de manière positive : a) vous avez un échange direct avec l’éditeur (il voit votre tête/à qui il a affaire/votre motivation), b) la taille du manuscrit ne l’effraie pas : un petit dossier glissé en salon peut être aisément lu le soir/dans des moments de creux. Vous pouvez même parfois avoir un avis tout de suite/le lendemain !
  • Ce petit exercice peut aussi être réalisé auprès de vos bêta-lecteurs, ou auprès d’autres auteurs publiés et qui veulent bien donner un avis/des conseils sur votre texte

Que se passe-t-il ensuite ?

  • Gardez toujours à l’esprit que les éditeurs sont comme tout le monde : ils ont un emploi du temps très chargé. Ils peuvent (ou ne pas) prendre le temps de répondre à votre sollicitation. Ne vous vexez pas s’ils ne répondent pas, et passez à un autre !
  • Si votre texte plaît : on vous demandera certainement la suite ! Néanmoins, ne sous-estimez pas le retravail que l’éditeur pourra vous demander (réécriture, corrections lourdes, changements importants pour booster l’intrigue, etc.) L’orthographe et de la syntaxe ne représentent qu’une toute petite partie des corrections
  • Si vous avez reçu un avis négatif : surtout, prenez cette réponse de manière constructive ! C’est déjà énorme d’obtenir un avis sur son texte. Et ce n’est absolument pas pour vous casser ! Si une personne a pris le temps à vous répondre, c’est dans le but de vous aider. Cet avis va vous permettre de progresser en tant que rédacteur et d’améliorer votre manuscrit, aussi bien sur le fond (l’histoire, les événements décrits, etc.) que la forme (présentation, style, etc.) ! NB : remerciez bien la personne qui vous a répondu… et ne l’insultez pas ou ne soyez pas méprisant ! Vous risqueriez d’être grillé : l’édition est un tout petit milieu. NB2 : ne vous découragez pas ! Tout travail est perfectible ! NB3 : n’hésitez pas à resoumettre votre texte après quelques temps en ayant intégré tous ces conseils ! 😉

Voilà quelques conseils tirés de mon expérience personnelle de future auteure… et d’auteure publiée, lectrice de manuscrits inédits ! Merci à ceux qui me confient parfois leurs premiers chapitres…

En vous souhaitant à tous beaucoup de réussite dans vos écrits et soumissions ! 😉

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s